Souscription “THÉMINES & GRÉGOIRE”

La présente souscription lancée par le Diocèse de Blois, la Paroisse de la cathédrale, Les Amis de la Cathédrale de Blois, Les Amis du Vieux Blois, Les Amis du Musée d’Art Religieux et des Églises du Loir-et-Cher (AMARE41) a pour objet la création de deux plaques mémorielles à l’effigie de ces évêques. Elles prendront place naturellement dans la chapelle funéraire des Évêques de Blois.

Ils sont tous les deux déterminés, intraitables, gratifiés d’une grande culture et gallicans. Ils siégeront ensemble aux États généraux de 1789, et termineront leur vie en marge de l’Église. Mais la comparaison s’arrête là. Thémines, viscéralement attaché à un régime qui va mourir, aura une journée (7 avril 1791) pour quitter définitivement Blois dont il est pourtant l’évêque légitime. Chassé par Grégoire, nouvel évêque élu du Loir-et-Cher, il passera le reste de sa vie en exilé.
Le rayonnement politique de Grégoire est indiscutable : droits de l’homme, abolition des privilèges et de l’esclavage, lutte contre l’antisémitisme, création de l’Institut et du Conservatoire des Arts et Métiers… Fidèle à sa foi catholique au milieu du tumulte révolutionnaire, et chef de file du clergé républicain, il œuvre de toutes ses forces à l’organisation d’une Église constitutionnelle… À Paris, son activité est débordante. À Blois aussi, où il sillonne son diocèse de part en part lors de visites pastorales, prêche ensemble l’Évangile et la République, et structure le clergé local.
Thémines et Grégoire refuseront tous les deux le Concordat (1802) et clameront leur fidélité sans faille, l’un à l’Église et au Roi, et l’autre à Dieu et à la République.

La cathédrale de Blois se devait de commémorer ensemble ces deux évêques pourtant si antagonistes. Commémorer ne veut pas dire consacrer : le jugement est laissé à Dieu seul.
Grégoire a voulu que l’on inscrive sur sa tombe ces seuls mots : « Mon Dieu, faites-moi miséricorde, et pardonnez à mes ennemis ». Thémines n’en rougirait pas.

Aidez-nous à la création de deux plaques mémorielles à l’effigie de ces évêques. Elles prendront place naturellement dans la chapelle funéraire des Évêques de Blois.
Caractéristiques : 70cm x 54cm, marbre blanc, médaillons sculptés en bas-relief, lettrine et armoiries gravées et peinte
Sculpteur : Virginie Saintenoy, Saint-Dyé-sur-Loire.
Coût du projet : 4.700€ TTC

Partagez la connaissance !

Vous aimerez aussi...